Par Julien, https://combuzz.wordpress.com/

« Je vais vous dire une chose ». Les « Sarkoboyzs » Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand et Frédéric Lefebvre n’ont que cette expression à la bouche. Ecoutez-les bien, elle revient de manière saisissante chez eux.

« Madame Ferrari, je vais vous dire une chose », « monsieur Apathie, laissez-moi vous dire une chose »

Pourquoi? Que veut-elle dire exactement? Quel est l’intérêt d’annoncer une prise de parole, une déclaration (la fameuse « chose ») alors qu’une question directe vient d’être posée par un journaliste ou un électeur qui n’attend qu’une réponse?

1/ Pour se laisser un temps de réflexion

Cette phrase lâchée mécaniquement sert avant tout à remobiliser le cerveau et à gratter la seconde supplémentaire qui permettra de ne pas bafouiller et de concevoir une réponse claire et précise: elle peut ainsi remplacer le « euh » disgracieux.

2/ Pour attirer l’attention

Cet effet d’annonce prépare l’interlocuteur à une sorte de confidence, de secret. Il ménage un suspense qui capte l’attention de l’auditoire: « je vais vous dire une chose », quoi, quand, comment, où???!!

Pour qu’il soit réussi, il doit être utilisé avec parcimonie, au bon moment, avant une réponse percutante et pertinente. « Je vais vous dire une chose… le soleil brille aujourd’hui » n’aura par exemple aucun impact.

3/ Parce qu’ils ont été formés à la même école

« Je vais vous dire », « laissez moi vous répondre », « vous savez »… Toutes ces formules ont pour objectif de prendre à témoin l’interlocuteur, d’instaurer une relation directe, un sentiment de complicité, d’intimité. L’autre n’est pas un interviewer ou un citoyen lambda, on lui fait des confidences, le fameux « je vais vous dire une chose ». Voici un bon exemple de mise en application de cette technique: la retranscription d’une interview de Xavier Bertrand par Marc-Olivier Fogiel.

Mais le problème c’est qu’à force de fréquenter les mêmes professeurs, les brillants élèves que sont Wauquiez, Bertrand et Cie finissent par se ressembler tous.

Pour conclure, je vous propose de tester ces techniques rhétoriques dès que possible, lors d’un entretien d’embauche ou quand une question/situation vous déstabilise: vous verrez, comme Bertrand, Wauquiez et Lefebvre vous aurez l’air sûr de vous et réponse à tout.

 https://combuzz.wordpress.com/

Publicités