S’il n’existe pas de chiffres officiels concernant la désactivation ou la suppression des profils Facebook, le graphique ci-dessous effectué sur Google Trends révèle sur un an (janv.-déc. 2009) une croissance exponentielle du nombre de recherches Google des termes « delete Facebook account » (supprimer le compte Facebook).  

Facebook tendances

Les raisons de ce brusque désamour sont triples :

1/ Facebook a connu de nombreux problèmes et dérives : profils privés temporairement publics, piratage de comptes, usurpation d’identité, bullying… Lire à ce sujet : Réseaux sociaux: attention dangers! 

2/ Les politiques se sont saisis de la question de l’utilisation des données personnelles : en France, Nathalie Kocziusko-Morizet a lancé mi-avril la consultation publique sur le droit à l’oubli numérique. Cette prise de conscience fait suite à la parution d’une étude menée par la CNIL  qui a conclu que 71% des Français jugeaient la protection de leur vie privée sur le net insuffisante.

3/La lassitude : si Facebook demeure un formidable moyen de rester en contact avec ses amis et d’entretenir son réseau professionnel, certains utilisateurs en sont revenus, épuisés de devoir suivre la vie de leurs amis et/ou relations ou fatigués par les multiples fonctions du site (jeux, quizz etc.).

Alors quel avenir pour les réseaux sociaux? Et surtout quel avenir pour nos données personnelles?

Publicités